home Actualités, Cultures, National Wyclef, Richard Morse, Arly et Gazzman supportent des candidats

Wyclef, Richard Morse, Arly et Gazzman supportent des candidats

imageLa politique n’est plus seulement l’affaire des politiciens. Des acteurs de la vie culturelle ne cessent de s’y introduire. Pour avoir élu Michel Martelly, un chanteur, à la magistrature suprême, nous, Haïtiens, pouvons bien en témoigner. À côté des différents artistes qui ont posé leur candidature à divers niveaux, on retrouve d’autres qui, indirectement, s’impliquent tout autant dans la vie politique du pays, en endossant un candidat. Wyclef Jean, Richard Morse, Gazzman Pierre et Arly Larivière ont confié leur choix à Ticket.

Wyclef Jean ap mache ak Jude Célestin

Wyclef Jean est incontestablement un des artistes haïtiens les plus populaires au monde. Connu d’abord pour ses performances avec le groupe Fugees aux côtés de son cousin Pras Michel et la chanteuse Lauryn Hill, il s’est aussi illustré par son passage aussi bref qu’inattendu en politique. En effet, l’homme, qui avait d’abord œuvré dans le social, avait voulu se présenter aux joutes électorales de 2010. Une tentative qui s’est soldée par un échec, le Conseil électoral de l’époque ayant décidé que le chanteur ne remplissait pas les conditions nécessaires pour être Président de la République d’Haïti. Malgré cette déconvenue, Wyclef continue à manifester un intérêt pour la politique. À défaut de pouvoir se présenter lui-même, il choisit d’accompagner le candidat Jude Célestin dans la course vers la présidence.

« Je veux que la population comprenne que ce n’est pas mon premier contact avec Jude. Je l’ai toujours suivi à distance depuis les élections qui ont conduit Martelly au pouvoir. Il est venu me voir à Miami après s’être porté candidat à nouveau. Je lui ai posé les questions qui me tenaient à cœur en tant qu’Haïtien ayant laissé le pays dès l’âge de 10 ans et évoluant dans la diaspora. Il a bien répondu à mes questions », affirme l’artiste, qui se veut aussi porte-parole de la diaspora. « Je lui ai parlé avec mon statut de membre de la diaspora qui aimerait retourner en Haïti et y établir des projets susceptibles d’atterrir. »

Wyclef a aussi discuté d’éducation, de formation professionnelle et d’apprentissage de métiers manuels avec son candidat. Et, une fois encore, les réponses de ce dernier l’ont pleinement satisfait.

Pour expliquer son attachement au candidat de Lapeh, l’artiste rappelle le travail de Jude Célestin et surtout le fait que ce dernier avait permis à des femmes de conduire des tracteurs et autres poids lourds. Puis, revenant sur sa candidature à la présidence en 2010, Wyclef Jean explique qu’il ne voulait pas que l’histoire le retienne uniquement comme musicien. Il réaffirme son dévouement pour la cause de la jeunesse et son souhait de voir la diaspora jouer un plus grand rôle dans le fonctionnement de l’État. « Je ne voudrais pas que la diaspora soit uniquement réduite à ces personnes qui envoient de l’argent aux membres de leur famille, mais qui après n’ont pas leur mot à dire dans la gouvernance de leur pays. »

Bien que très occupé à travailler sur son prochain album, Wyclef a pris le temps d’enregistrer une chanson pour la campagne de Jude Célestin qu’il a rendue publique cette fin de semaine. Il a en outre, demandé à ses agents de lui accorder quelques jours de congé pour qu’il puisse rentrer et apporter son support à son candidat sur le terrain. Jude Célestin l’a entièrement gagné à sa cause. Il a rencontré le candidat, l’a écouté et a commencé à l’admirer. « Mwen se yon gwo fanatik machin ak moto e se sèl prezidan an m konnen ki ka bat mwen nan on kous machin avèk on kous motosiklèt », conclut-il, ajoutant une touche de fantaisie à l’entrevue.

Richard Morse supporte Maryse Narcisse

L’implication de Richard Auguste Morse dans la politique n’a jamais été un secret. RAM, son groupe nommé d’après ses initiales, est connu pour ses textes engagés manifestant tour à tour support et mécontentement envers les différents gouvernements qui se sont succédé au pouvoir. Identifié au parti Lavalas à une époque, il a semblé s’en démarquer quand il a rejoint l’équipe de Michel Martelly, son cousin, en 2010. Pas pour longtemps. L’eau est rapidement retournée à sa source. Pour les prochaines élections Richard rejoint le rang des Lavalas.

« Je supporte l’équipe de Lavalas pour les élections du 9 octobre. Je sens que cette équipe représente le mieux la majeure partie du peuple haïtien. Je n’ai pas encore discuté de leur programme avec eux. On ne peut qu’espérer qu’ils soient prêts à faire des sacrifices personnels pour le bénéfice du pays », a brièvement fait savoir Richard Morse.

Arly Larivière charmé par le programme de Jovenel Moïse

Les opinions politiques constituent un sujet sensible. On préfère souvent garder pour soi le nom du candidat duquel on fera choix dans le secret de l’isoloir. Cela explique sans doute pourquoi le chanteur vedette de Nu Look a hésité à partager avec nous le nom du candidat qu’il supporte pour les prochaines élections. Mais tout compte fait, il s’y décide. Sans doute est-ce parce que, comme il l’a répété à diverses reprises, il se retrouve si bien dans le discours de Jovenel Moïse, le candidat en question. Tout comme lui, ce dernier a à cœur l’éducation, l’agriculture, le relancement de la production nationale. « Tout ce que l’on consomme ne peut pas venir de l’extérieur. C’est l’un des grands problèmes du pays. Créer des emplois dans le pays est aussi l’une des choses les plus importantes », insiste l’artiste.

À deux semaines de la présidentielle, Arly n’est pas encore en mesure de dire s’il compte rejoindre Jovenel Moïse activement sur le terrain. « Son programme m’a le plus charmé. Mais je préfère regarder ce qui se passe pour le moment », dit-il avec beaucoup de réserve. Arly rentrera-t-il pour remplir ses devoirs de citoyen ? Il dit y penser. Il a encore quelques jours devant lui pour se décider.

Gazzman donne son support à Jude Celestin

Le chanteur de Disip, Gazzman couleur, dans une brève conversation téléphonique, a confié apporter son support à Jude Célestin, le candidat de Lapeh. Cet engagement pris depuis 2010, année de la première candidature à la présidence de Jude Célestin. « C’est mon droit et c’est mon choix de supporter un candidat », confie tout de go l’artiste. « C’est une question de conviction », insiste-t-il. « Et dès que je dis conviction, vous devriez voir à qui je fais référence, non? », nous demande l’artiste, avant d’accepter de décliner le nom de celui à qui il apporte son support.

« Je suis un supporter de Jude Célestin. J’aime son programme, sa vision et ses idées. » Certes, il a une relation amicale avec l’homme en question, mais Gazzman précise clairement. « Je ne voudrais pas que l’on pense que je voudrais que Jude soit président parce que je le connais ou qu’il est mon ami. Non, ce n’est pas de cela qu’il s’agit. Même si j’avais un frère dans la course électorale, si je n’étais pas sûr qu’il avait un programme, une vision auxquels j’adhère, je ne le supporterais pas. Au-delà de tout, je crois que Jude a les qualifications, les compétences pour être président et c’est le plus important. »

Fort de cette conviction, l’artiste, qui vit en général aux USA, est au pays actuellement, bien que sa tournée estivale soit terminée. Il est là pour s’impliquer et s’afficher aux côtés de son favori dans la course. « Depuis 2010, tout kote Jude ye, m toujou la. » Pour preuve, il cite divers endroits où il a accompagné le candidat de Lapeh.  Grand-Goâve, Petit-Goâve, Arcahaie, Port-au-Prince, Cité Soleil, Miragoâne, Île de La Gônave, etc.

Daphney Valsaint Malandre source Ticket Magazine

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *